Comment établir un diagnostic dans le domaine de la roqya?

Bismillah arRahmane arRahim

Tout d’abord, il faut savoir qu’il est difficile d’établir un diagnostic dans ce domaine, dans la mesure ou les symptômes se ressemblent et qu’un mauvais oeil peut parfois causer des choses semblables à celles que cause la sorcellerie.. d’autant plus qu’il s’agit du monde de l’invisible qu’on ne voit pas (‘ilm al ghayb) , que Seul Allah connait, on n’est donc jamais sur et certain. Mais on peut tout de même se faire une idée qui repose sur des hypothèses, qui servira à mieux attaquer le mal et à mieux centrer le traitement, et pour ce faire, on s’appuiera principalement sur trois choses: l
1) Les symptômes de la personne au quotidien
2) Les rêves et symptômes durant le sommeil
3) Les symptômes et réactions à l’écoulée du coran et de la roqya

Pour commencer, il faut bien questionner le malade sur le commencement de ses symptômes, voir s’il a déjà consulté un médecin et quel a été le verdict des analyses, radio.. Une fois que la piste organique a été balayée, on le questionne sur ce qui est psychologique, est il fragile depuis tout petit? a t il des problèmes dans sa personnalité depuis son enfance? et y a t il eu un choc émotionnel récemment qui l’a vraiment touché, ou une épreuve récente (perte d’un proche, accident, divorce..) à partir de laquelle les symptômes ont débuté? C’est après avoir pris en compte ces éléments que l’on commence à le questionner sur les 3 catégories de symptômes cités au début.

1) Les symptômes que ressent la personne au quotidien:

Ce sont principalement des blocages dans la vie du malade, sans explication rationnel;des blocages au niveau de la santé (inexpliquée par les médecins), au niveau des études, du travail, mariage, argent,problèmes au sein du couple, problèmes mentaux et psychologiques, des problèmes dans la maison (ressentir des présences, bruits..).Il s’agit de tout ce que peut éprouver le malade comme difficulté et anomalie dans sa vie, la liste est longue et on ne peut établir de liste exhaustive, mais voir ces deux articles contenant pas mal de symptômes:

2) les rêves et symptômes durant le sommeil

Voici quelques uns des symptômes et rêves que peut avoir une personne malade durant le sommeil:
-d’abord l’insomnie en soi qui est un symptôme classique
-ensuite la répétition de cauchemars de manière générale
-Souvent, l’arrivée d’un mal occulte est annoncée par un rêve, on est poursuivi et mordu par des animaux (chiens, chats, scorpions, serpents, araignées…)
-voir des gens d’apparence bizarre, sans tête..
-voir les mêmes personnes ou les mêmes animaux qui reviennent sans cesse
-faire des rêves érotiques souvent (djinn amoureux)
-se voir voler dans les airs-se voir tomber d’un lieu élevé
-rêver de personnes et d’animaux de couleur noir
-voir souvent des morts, des tombes, se voir dans un cimetière-voir des excréments, du sang, toilettes.. et se voir dans des lieux sales
-somnambulisme (rire, pleurer, marcher, parler durant le sommeil)
-paralysie du sommeil

Ensuite, il y a des visions plus subtiles, que seule une personne ayant des connaissances en interprétation des rêves pourrait comprendre et expliquer, par l’aide de Dieu.

3) Les réactions de la personne a l’écoute du coran

On peut essayer d’interpréter les réactions de la personne à l’écoute de la roqya et du coran, et d’essayer de savoir à travers cela s’il s’agit d’un mauvais oeil ou/et sorcellerie ou/et djinns. Mais comme je l’ai précisé au départ ce sont des hypothèses et les réactions peuvent se ressembler d’un mal occulte à un autre..Nous allons simplifier cela et tenter de les classer un peu afin que cela soit accessible à un maximum de personnes.

a) Les personnes ayant du mauvais oeil ont généralement des réactions plutôt faibles comparée aux autres atteintes: bâillements incessants, larmes à répétition, poitrine qui se serre, yeux qui clignent le fait de réagir plus aux versets parlant de la jalousie, des envieux..,envie de dormir, fatigue et lourdeur surtout au niveau de la nuque et des épaules et au dessus des sourcils,froid ou chaleur et transpiration, soupirement..la liste est non exhaustive et certaines réactions cités ici peuvent être dus à la sorcellerie ou autre.. Ce qui est sur, c’est qu’en aucun cas, une personne atteinte seulement de mauvais œil ne perdra le contrôle de son corps et ne se mettra à parler, crier.. sans sa volonté.

b) La sorcellerie est souvent accompagné par un djinn, et les réactions dus à la sorcellerie et celles au djinn se mélangent et ont lieu en meme temps, mais nous allons essayer de les départager un peu, voici les réactions que l’on a à cause de la sorcellerie:
gaz et ballonnement, ressentir une boule dans le ventre, rôts, envie de vomir, remontées acides,mauvaise odeur provenant de l’estomac (sorcellerie mangée),douleur au bas du dos,les fourmillements, la chaleur dans tout le corps,maux de tête, le fait de pleurer, particulièrement lors des versets qui parlent de sorcellerie..

c) Les personnes touchés par un djinn ont généralement les réactions suivantes:
tremblements, fourmillements,picotements, migraines et mal de tête,palpitations au cœur (cœur qui s’accélère), une grande peur et de l’énervement, pleurs, envie de crier ou crier, du mal à se concentrer,mouvements involontaires envie d’arrêter la roqya ou de s’enfuir de la roqya dire des paroles sans se contrôler, douleur au bas du dos et dans divers endroits, avoir des pointes (comme des battements de cœur) dans divers parties du corps, respiration qui s’accélère, , perte de conscience et épilepsie…

remarque: Les réactions peuvent être similaires et se ressembler et le djinn peut se cacher lors d’une première roqya particulièrement si la personne ne pratique pas beaucoup la religion et que le djinn n’est pas du tout affaibli, alors il peut se cacher un peu au début et la personne aura alors des réactions assez légères, qui la laisseront penser qu’il s’agit par exemple d’un mauvais oeil, alors qu’en fait il s’agit d’un djinn qui essaye de se cacher, et cela se dévoilera ensuite lorsqu’on continue le traitement par la roqya.

En conclusion, on peut donc dire que c’est donc l’adéquation des symptômes de ces trois catégories qui nous permettra d’émettre des hypothèses sur le diagnostic du malade, et ce afin de savoir comment orienter le traitement.

exemples simples:

-Une personne qui a eu soudainement beaucoup de problèmes dans son couple, qui ne supporte plus son mari, veut divorcer sans raison, rêve souvent par exemple de chiens, serpents.. et qui a beaucoup de problèmes gastriques et qui lors de la roqya aura des fourmillements, une boule au ventre, une envie de vomir, quelque chose qui veut remonter.. on penchera alors pour une sorcellerie mangée dont le but est la désunion du couple, et on indiquera le vomissement, le séné et la hijama.. si cette même personne lors de la roqya,après ces réactions se met à crier, perd le controle, et fait des mouvements incontrôlables, on comprendra alors que son sortilège est accompagné d’un djinn gardien de sortilège…

-Une personne qui a des blocages répétitifs au niveau du travail, malgré un bon cv, beaucoup d’expérience.. qui rêve souvent de tombes, cimetières.. et qui a des fourmillements et beaucoup de réactions liés à la sorcellerie, alors on penchera pour un sortilège enterré dont le but est de l’empêcher de le bloquer au niveau du travail.. la personne devra se laver à l’eau coranisé avec l’intention qu’Allah annule cette sorcellerie enterré ou toute sorcellerie…

-Un enfant qui excellait dans ses études, puis qui se retrouve soudainement à faire partie des derniers, n’arrive pas à se concentrer, oublie tout lors du contrôle.. au premier abord, cela peut être du au mauvais oeil, comme cela peut être du à la sorcellerie.On utilisera alors les symptômes durant le sommeil, et les réactions à la lecture du coran..S’il s’avère que cette personne rêve souvent de chiens, serpents, beaucoup de cauchemars.. et qu’elle réagit fortement à la lecture du coran, on comprendra qu’il s’agit probablement d’une sorcellerie ayant pour but de le bloquer dans ses études.S’il s’avère que l’enfant ne fait pas de cauchemars, et que durant la roqya ses réactions sont faibles.. on penchera pour l’avis du mauvais oeuil..

Cet article n’a pas la prétention de vous apprendre à diagnostiquer des cas difficiles.. mais seulement de vous donner un petit aperçu de la manière dont se fait le diagnostic, tout en sachant qu’il ne s’appuie que sur des hypothèses, et qu’on ne peut jamais être sur pour ce qui est du monde de l’invisible…

w Allahou A’lam